4 résultats affichés

Découvrez les bienfaits de la Mélisse officinale

La Mélisse Officinale aussi appelée Mélisse Citronnelle, du latin melissa officinalis, est une plante vivace de la famille des Lamiacées, originaire de l’Asie occidentale et du pourtour méditerranéen. Son nom vient du grec melissophullon qui signifie « feuille aux abeilles » faisant référence à son doux parfum citronné qui attire les abeilles des alentours.

La Mélisse Officinale est utilisée en médecine depuis plus de 2000 ans. Avicenne, médecin perse du 11ème siècle, décrit cette plante comme un remède du cœur : « propre à relever les forces, ranimer le courage, faire renaître la gaîté, chasser les soucis et dissiper l’anxiété ». Elle fut longtemps utilisée par les moines dans leurs recettes d’élixirs de vie ou de liqueurs, tel que la Chartreuse ou l’Eau de mélisse des Carmes.

Elle est maintenant reconnue par l’Agence Européenne de Médecine pour ses effets contre le stress, les troubles du sommeil et les troubles digestifs. Comme nous l’avons dit, la Mélisse Officinale est particulièrement utilisée pour ses effets sédatifs et calmants, ainsi que pour aider à diminuer la pression artérielle. Elle est également un excellent anti-inflammatoire, aidant l’organisme à calmer les sensations de chaleur et les rougeurs. Finalement, la Mélisse Officinale peut être utilisée contre les parasites intestinaux et pour faciliter la digestion en général.

En cuisine, elle est utilisée de préférence fraîche dans les boissons et desserts ou encore pour parfumer certains vinaigres et marinades.

Vigilance ! L’utilisation de l’huile essentielle de Mélisse Officinale présente des restrictions. Son inhalation est interdite et toute application cutanée ne doit se faire qu’après dilution dans une huile végétale, dû à sa dermocausticité. Une utilisation chez la femme enceinte et le bébé n’est possible qu’en diffusion. Pour l’enfant de moins de 6 ans, la diffusion est aussi autorisée, on y ajoute l’application cutanée fortement diluée. Enfin, elle est interdite aux personnes souffrants d’hypothyroïdie ou prenant des hormones thyroïdiennes.