Affichage de 1–12 sur 20 résultats

Découvrez nos huiles essentielles bio

Nos huiles essentielles biologiques proviennent de plantes que nous cultivons ou que nous récoltons (plantes sauvages) sur notre exploitation située en Basse-Normandie dans une zone vallonnée, plus propice à l’élevage qu’a la polyculture, nous préservant ainsi de toute pollution phytosanitaire. Engrais chimiques, pesticides, herbicides sont bannis de nos terres ! Vous pouvez donc consommer nos produits en toute confiance. Nos plantes médicinales et aromatiques sont distillées en alambic inox avec chaudière à vapeur et nous exerçons un contrôle méticuleux des températures et des pressions exercées sur la plante au cours de la distillation.

Tout savoir sur les huiles essentielles bio

La chimie végétale a fait des progrès considérables depuis le début du XIXème siècle. Depuis cette époque, la découverte de nouvelles molécules issues du règne végétal n’a cessé de progresser conjointement grâce à la perspicacité des chercheurs mais aussi au progrès des outils analytiques comme la chromatographie sur couche mince, liquide ou gazeuse, la spectrométrie de masse : la spectrophotométrie, la résonance magnétique nucléaire ou les microsondes laser.

Cependant, l’utilisation médicale des huiles essentielles est attestée dès l’Antiquité, avant de connaître un essor au Moyen Âge sous l’impulsion d’Avicenne.

Le procédé d’extraction reste le même depuis des lustres même si les progrès des moyens techniques ont permis d’obtenir un produit de distillation de plus en plus pur : les plantes sont récoltées (parfois la partie aérienne avant les fleurs comme pour la menthe poivrée, parfois avec les fleurs comme la camomille romaine, parfois ce ne sont que les racines ou le rhizome comme le gingembre, ou seulement le zeste comme l’orange douce, ou seulement la feuille comme le laurier) et séchées ou non, hachées ou non selon les essences, avant d’être plongées dans l’eau d’un grand contenant. On place alors une source de chaleur sous celui-ci et la vapeur se dégageant de cette montée en température est conduite au travers de tubulures progressivement refroidies afin de transformer cette vapeur en liquide. Ce liquide est chargé des principes actifs de la plante car en surface de ce que l’on nomme hydrolat se trouve l’huile essentielle qui, comme son nom l’indique est huileuse, donc plus légère que l’hydrolat et essentielle car elle a concentré la majeure partie des principes actifs de la plante.

De nos jours, les huiles essentielles bio sont très concentrées en produits actifs et doivent donc être utilisées avec prudence. En application externe, elles doivent être mélangées à de l’huile végétale pour ne pas agresser l’épiderme et ne pas être administrées aux femmes enceintes et aux enfants. En diffusion dans l’atmosphère, elles sont déconseillées si vous avez un animal de compagnie.

Nos lectures recommandées

Du bon usage des plantes qui soignent, de Jacques Fleurentin, Editions Ouest France
L’aromathérapie, de Nelly Grosjean, Albin Michel
Le Guide des huiles essentielles, Doctissimo